La scolarité d’un enfant dyslexique peut bien se passer à partir du moment où des mesures d’accompagnement adéquates sont prises. Aujourd’hui, nous vous proposons une liste de 10 conseils pour démontrer que lycéen et dyslexique n’est pas un obstacle insurmontable.

1. S’équiper des bons outils numériques

Si vous avez le droit d’utiliser l’ordinateur en classe, profitez de l’aubaine. Le traitement de texte permet de mieux organiser l’information, de retravailler les cours à la maison.

2. Utiliser les bonnes vieilles méthodes à l’ancienne

S’il n’est pas possible d’utiliser l’ordinateur en classe, pas de panique : les méthodes à l’ancienne peuvent aussi faire l’affaire (surligneurs, bics de couleur pour organiser l’information, etc.). Les cours peuvent être remis au clair à la maison, parfois scanné avec reconnaissance optique de caractères.

3. Lycéen et dyslexique : la bonne idée des cartes heuristiques

Les cartes heuristiques permettent de rassembler les idées et de les interconnecter. Cher lycéen et dyslexique, il s’agit d’un outil très puissant pour organiser votre pensée et établir les fondations d’un texte.
Elles peuvent être créées par ordinateur via des logiciels spécifiques, ou sur papier libre.

4. Compléter ses cours plus tard

Un lycéen dyslexique a souvent du mal à suivre le rythme des cours en classe. Pas de panique : essayez de prendre note des idées principales, et complétez plus tard avec le cours d’un(e) ami(e). Si le prof dispose
d’un cours dactylographié et qu’il accepte de vous le fournir au fur et à mesure, c’est encore mieux.

5. Exploiter les différents types de mémoire

Mémoire visuelle, auditive et gestuelle permettent toutes d’apprendre. En expérimentant, le lycéen dyslexique découvrira celle dans laquelle il excelle, de façon générale ou dans des cas particuliers, ce qui
favorisera la réussite scolaire.

6. Les livres audio et électroniques

Gratuits ou payants, il existe de nombreux livres au format audio et électronique. Une méthode redoutable pour finir un roman dans des délais records ! Pour vous aider dans votre lecture, la lampe Lexilight est également votre meilleur alliée. Grâce à elle, vous lirez plus facilement et rapidement, ce qui vous permettra de moins vous fatiguer.

7. Se faire aider par les profs

Quand on est lycéen et dyslexique, il est important de faire part de ses difficultés aux professeurs. Cette compréhension mutuelle vous permettra d’obtenir des aménagements à même de contribuer à la réussite de votre scolarité.

8. Cibler les compétences à travailler

Vouloir tout faire en même temps n’est pas réaliste : le lycéen dyslexique doit cibler des objectifs à atteindre. Par exemple le travail sur les phrases courtes, l’orthographe, la syntaxe, la capacité de synthétiser, de faire une conclusion…

9. Accompagnement orthophonique basé sur l’orthographe et la grammaire

Les élèves non dyslexiques qui écrivent mal sont souvent ceux qui ont difficultés scolaires. C’est pourquoi il est important de mettre l’accent sur l’orthographe et la grammaire durant l’accompagnement orthophonique pour ne pas être catalogué en tant que « mauvais élève ». Ce qui permettra au lycéen dyslexique de se concentrer sur le contenu en classe.

10. Être fier de son travail

La motivation est indispensable pour réussir en tant que lycéen dyslexique. Soyez toujours fier de votre travail, de vos progrès, ne baissez jamais les bras !