Lorsqu’on évoque la dyslexie, on insiste sur les difficultés qu’engendre un tel trouble dys, les mesures compensatoires que l’on peut prendre. Ce que l’on fait moins, c’est de parler des points forts des dyslexiques, et il y en a une multitude. Nous vous proposons de les découvrir dans cet article.

Un petit garçon déguisé qui image "les points forts des dyslexiques"

La dyslexie : pas que du négatif

Quand le diagnostic de la dyslexie est posé, certains parents sont parfois abattus. Non seulement il n’y a pas de quoi, avec un accompagnement adéquat l’enfant sera en mesure de surmonter ses difficultés. Mais être dyslexique, c’est aussi développer des points forts. Pour preuve, de nombreux grands hommes et femmes furent dyslexiques. 20 % des chefs d’entreprise britannique sont dyslexiques, alors que dans la population normale ce pourcentage varie entre 8 % et 10%. On retrouve également cette surreprésentation en France.

Les points forts des dyslexiques

Chaque enfant est différent, bien entendu. Mais les enfants dyslexiques ont tendance à développer des compétences spécifiques qui en font d’excellents chefs d’entreprise :

  • Communication orale : l’écrit représentant une difficulté, les dyslexiques ont tendance à développer des facultés de communication orale au-dessus de la moyenne. Ce talent de communicateur les destine à réussir dans l’entrepreneuriat.

  • Sens de l’observation et de l’essentiel : les difficultés de lecture auxquelles ils sont confrontés les aident à se concentrer sur l’essentiel, à mieux observer. Notamment au niveau de la visualisation en 3D, ce qui est une compétence précieuse dans de nombreux métiers.

  • Capacité à déléguer : être dyslexique, c’est trouver des solutions alternatives pour régler ses problèmes, ce qui explique pourquoi les dyslexiques apprennent très tôt à déléguer.

  • Gérer les difficultés et les surmonter : être dyslexique, c’est devoir surmonter des difficultés et trouver des stratégies de contournement des obstacles, ce qui développe la persévérance et le courage.

Un bureau avec un cahier, un clavier, une tasse de café imageant "les points forts des dyslexiques"

Ces qualités concernent principalement le monde de l’entreprise, dans lequel les dyslexiques s’accaparent les hautes fonctions grâce à leurs qualités. Mais on trouve également un grand nombre de dyslexiques qui excellent dans les disciplines artistiques. La dyslexie développe la créativité et la curiosité. C’est ainsi que des stars du divertissement sont dyslexiques : Johnny Hallyday est probablement l’exemple le plus emblématique en France.