Un enfant dyslexique doit être pris en charge par un(e) orthophoniste afin de l’aider dans son processus d’apprentissage. Une dyslexie engendre des difficultés durables pour la personne qui en est atteinte, mais il ne s’agit pas non plus d’un obstacle insurmontable. La rééducation orthophonique permettra d’améliorer fortement les compétences en lecture.

Image avec deux enfants qui lisent imageant la rééducation orthophonique

Dyslexie : la rééducation orthophonique fait toute la différence

Avec un accompagnement orthophonique adéquat et le support des parents, un enfant atteint de dyslexie peut réussir des études poussées. Il y a même des dyslexiques qui réussissent des études de lettres, à force de travail et en partie grâce à leur rééducation orthophonique.

La rééducation orthophonique : comment cela se passe ?

Lunettes sur un cahier imageant la rééducation orthophonique

Sur les zones cérébrales

Tout enfant apprend à parler naturellement. L’orthophoniste doit donc réaliser un travail de prise de conscience de la langue. Cette opération préparatoire permettra ensuite de faire comprendre à l’enfant que le discours se décompose en mots, puis en syllabes, puis en lettres. Avec cet acquis, l’enfant dyslexique sera ensuite en mesure d’apprendre à reconnaître au premier coup d’œil un mot grâce à sa mémoire visuelle via des exercices spécifiques.

Travail sur les bases de la lecture

Si la question est sujette à débat, certains professionnels et scientifiques remettent en cause la méthode globale d’apprentissage de la lecture. L’orthophoniste se concentre alors sur une approche syllabique, qui fait la correspondance entre chaque lettre, chaque syllabe et chaque son. Ce travail sur les bases de la lecture permet de l’améliorer durant les séances de rééducation orthophonique.

Méthodes compensatoires

Les troubles dys étant structurels, il n’est pas possible d’éliminer la dyslexie via une rééducation orthophonique. Une grosse partie du travail est donc axée sur la mise en place de solutions de compensation, qui permettent à l’enfant de surmonter son handicap. On lui explique des astuces pour améliorer la lecture, notamment via des polices d’écriture spécifiques. La technologie peut favoriser par la suite l’écrit par l’oral (TTS, etc.), pour la dysorthographie les logiciels de reconnaissance vocale viennent à la rescousse.

Il n’y a pas que l’orthophoniste

Si la rééducation orthophonique est importante pour sortir un enfant dyslexique de la spirale du découragement, les parents ont également un rôle important à jouer à la maison. Notamment durant les devoirs. En plus d’être aidés, les enfants atteints de dyslexie ont également et surtout besoin d’encouragements.

Lexilight aide également les enfants en plus de la rééducation orthophonique. Cette innovation permet de révéler le potentiel des dyslexiques en les aidant à lire. Pour en savoir plus, voici un article expliquant plus en détails les bénéficies de Lexilight.